Cadavre exquis

Je suis un manque qui ne s’assume pas, glorifier la stupidité qui m’enveloppe plus que jamais. Jusqu’à ce qu’imbibée de mes larmes, ma peau tombe en lambeaux gorgés de frustration. Quitte à verser des larmes gorgées de sucre. Perméable je demeure, de mes pores transpire ce que je te veux, et bientôt coule de mes commissures. J’y vois de l’enthousiasme éphémère, de la frustration tenace, de la mélancolie désuette. Donner au risque d’un demain amer le doucereux d’un possible maintenant. De l’antagonisme de ces masochistes jaillit un sadisme involontaire.

« Écouter sa propre musique c’est comme boire son propre sperme, c’est pas très bon » B.M.
Ça doit aussi s’appliquer aux mots.


 

Publicités

~ par godschizo sur 2 décembre 2010.

2 Réponses to “Cadavre exquis”

  1. Prétentieuse ! … cette citation de BM et pas tellement pertinente à mon goût … pourtant, quel plaisir d’effeuiller ta prose et peut m’importe que Chloé ait encore sa jolie peau de bébé, au contraire …

  2. pourquoi prétentieuse ?
    et si je trouve que la citation est bien ici car ce post pot pourri de textes précédents.

    sinon c’est qui ? ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :