Spit the spleen out

Les mains sèches et givrées, la paupière lourde et blasée, je lutte pour t’écrire. Je tente de t’arracher à ma jugulaire, sangsue que tu es tu me videras sans vergogne. Je sens la marque de tes mandibules, et dessous toujours la trace de cette bouche inconnue. Ça frissonne même encore en son tour. Inouï ce qu’un si court instant peut imprégner de durable. Lorsque le manque devient trop prégnant, le stigmate s’éveille, irradie mon épiderme dans son entier abandon, jusqu’à mon esprit que tel un succube il nourrit d’impur. Et toi tu en rajoutes.

Caresses appuyées, baisers profonds et morsures bienvenues, vous m’inoculez frustration. Les hématomes sans origine, je reconnais bien là ta patte oursonne de sadique vaporeuse. Les pressions sur ma nuque, les rayures sur mes hanches, et les soupirs, ô ces soupirs que vous semez à bon escient au creux de mon oreille, je sens bien ici votre volonté de me voir fondre. Car c’est bien ça l’objectif, m’évaporer à coups de souffles dans le cou, je connais le procédé j’en ai moi-même usé ; l’effluve des autres à cela de divin qu’elle vous abrutit le chagrin. Du moins jusqu’à l’aube.

Je vous laisserai faire. Remplissez-moi à l’envi de vos chimères sirupeuses. L’épaisseur du liquide et la tiédeur de l’air m’envelopperont, je m’y blottirai jusqu’à l’étouffement. Je vous chérirai d’asphyxier mes plus noirs desseins le temps d’un songe. C’est pourquoi je vous laisse gésir à même la carotide.

 

Publicités

~ par godschizo sur 29 novembre 2010.

Une Réponse to “Spit the spleen out”

  1.  » l’effluve des autres à cela de divin qu’elle vous abrutit le chagrin. » Somptueux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :