The trick is to keep breathing

Dans le vide de l’estomac se constitue une nausée. Matérialisation du trop de tout. Manifestation du manque de beaucoup. Vomir ce qui taraude, peindre les murs avec et voir ce que ça donne. Cracher ce qui questionne, touiller, jouer les sibylles. Recouvrir le sol de bile, s’y vautrer avec nonchalance ; s’en imprégner, pour mieux se passer le savon ensuite. Revêtir le masque des tristes, porter la mélancolie sur soi. Dépecer la cuirasse d’apparence, trop lourde après tout ce temps. Retenir son souffle plus souvent, susciter les vertiges qui décrassent la cornée.

Publicités

~ par godschizo sur 4 juin 2010.

2 Réponses to “The trick is to keep breathing”

  1. coucou…pourquoi j’ai du mal à écrire en ce moment ? panne sèche …besoin de tes conseils, de ton avis…take care….

  2. je ne suis pas forcément de bon conseil en ce qui concerne la constipation de la plume mais bon… un café ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :