Because I feel blind

Une fois de plus, perdue dans des tergiversations, des machinations, des dénouements foireux dignes de Chloé. Des désirs de souffrir, ma caboche en est sertie. Appliquer certaines certitudes aussitôt qu’elles s’installent ; laisser les autres de côté sans savoir pourquoi. Paradoxe d’êtres égoïstes, nombrilistes ; pleutres, lâches.
De l’antagonisme de ces masochistes jaillit un sadisme involontaire. Savoir ce que l’on veut, épargner les victimes avant que l’orage n’éclate. Puis laisser le désir nous ronger, sans jamais l’assouvir. Au passage, égratigner tout ce qui  nous frôle. Derrière des discours hédonistes se cache la peur maladive du rejet.
La malédiction des êtres conscients.

Publicités

~ par godschizo sur 25 mai 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :