Introspection

Tandis que le manque nécrose les muqueuses à mesure, j’analyse l’enveloppe et son contenu. Au sein de ma bouche demeure le goût amer des désillusions, des remords, des regrets. Dans mon cou persiste l’empreinte d’un baiser furtif, agréable. Et puis, entre mes doigts, le sable s’écoule trop vite, démange les interstices de pourquoi. Parmi les sucs de mon estomac surnagent bile et viscères de comment. Ma peau, sertie des douleurs d’antan et des plaisirs de demain, frissonne au présent. C’est dans mes iris que s’impriment les songes, dans l’obscurité, tandis qu’au creux de mon oreille se murmurent les miels de mille nectars. Des couleuvres et des liquides envahissent ma gorge, s’y enchevêtrent : une pelote de doutes et de peut-être.

Publicités

~ par godschizo sur 18 février 2010.

3 Réponses to “Introspection”

  1. J’aime, ca me parle…

  2. Pareil que le monsieur au-dessus! 🙂

  3. je vous aiiiimeuh ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :