Stupid girl

Au travers des volutes et des vapeurs d’alcool, qu’il est bon de camoufler les introspections vaines. Parce que les petites filles grandissent, et que malgré le maquillage sociétal elles ont toujours peur des monstres. La différence réside en ce que ces derniers sont d’iurne. Alors, puisqu’au grand jour les rites empêchent de sortir de la ronde, profiter de la nuit pour brouiller mes œufs de doute et ma cornée. Exacerber les envies que je n’assouvirai pas, par masochisme ou inconscience. M’allonger au sol, percevoir l’autour depuis le dessous. Par  à-coups, repenser aux bêtises, sentir leurs traces à même la chair, sous le vernis du paraître. Et entre ces laps de réel, inventer une vie en accéléré, où le temps file trop vite, où les actions précèdent les pensées autant que faire se peut. Au petit matin, contempler la ville endormie, glacée, purifiée par tous les excès de cette nuit de pleine Lune. Et puis au réveil, glorifier la stupidité qui m’enveloppe plus que jamais.

« While she hides the scars she’s making underneath her pretty clothes, she says, hey baby can you bleed like me? »

« Try to comprehend that which you’ll never comprehend »

« JT gets all fucked up in some karaoke bar, after two drinks he’s a loser, after three drinks he’s a star, getting all nostalgic as he sings I will survive »

Publicités

~ par godschizo sur 1 février 2010.

2 Réponses to “Stupid girl”

  1. Ca me parle, mais tellement…

  2. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :