Twilight’s parasite

Je suis un manque qui ne s’assume pas. Depuis les commissures jusque dessous les côtes, c’est un tumulte crasseux qui s’invite en grandes pompes, léchant les contours, doucement mais sûrement. Semant la pourriture sur son passage, l’impur nécrose les vœux et les chimères. Des braises éparses cramant la chair, la raison, le pourquoi. Pelote à l’affût, je me repais de portraits du réel, enluminés jusqu’à l’écœurement. Le fait est que je ne vomis pas. Alors je garde au creux de mon cou les baisers étouffés. Dans l’œuf le chaos s’achemine et la caboche a perdu sa boussole. J’ai beau chercher le lichen à la surface, le frisson sur ma peau insinue l’anarchie. Newton et ses pommes n’y peuvent rien. Je m’enlise dans des sommeils conscients, ceux dont les Moires ne peuvent couper le fil. Le fait est que parfois je crache.

Publicités

~ par godschizo sur 29 janvier 2010.

6 Réponses to “Twilight’s parasite”

  1. Ow. On dirait une petite partie de mes tripes, étalées juste là.

    C’est admirablement retranscrit.

  2. wow nath ça me touche

  3. Oh ben là en l’occurrence c’est moi que ça touche^^ Plus je le relis, plus je l’aime, c’est dire 🙂

  4. rho c’est cool ça me fait trop plaisir 🙂 (ou pas, c’est quand même pas très optimiste tout ça)

  5. J’avoue j’ai mis le temps à le comprendre (l’ayant lu en retour de soirée). Mais c’est bien. C’est vraiment bien même. La structure, le fond, le rythme… Mais le lychen je ne connais pas. Le lichen oui par contre 😉

  6. ahahah merci (c’est à cause d’un blogueur qui s’appelle Lychen, je me suis habituée à l’orthographe ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :