Succédané de réalité

Always stays the same, nothing ever changes

Comme une envie de parler, mais les mots restent bloqués dans ma gorge. Comme une envie de silence, mais les plaies continuent de hurler. De la lumière et des ombres, le fusain maladroit ripe et casse, la poudre noire s’envole et recouvre l’air d’un voile éphémère, et plus rien pour m’exprimer. La peau abrasive griffe le tissu, la parenthèse s’ouvre, plus sucrée qu’une vie et amère de répétition, et les corps se dénudent. Un miroir, pudiquement, ferme les yeux, tandis que les mains étreignent et embrassent à la recherche d’aspérités, seules inconnues de l’équation. Le temps inutile s’écoule ou se fige, peu importe, tu te réveilleras seule demain matin de toute façon. Entre les lèvres, des syllabes suintent doucement, mais l’incohérence, ce soir, est de mise. Le sang pulse sans hâte, et les langues explorent sans surprise les recoins acidulés. Les voix s’entrechoquent dans l’obscurité opaque. Les doigts se crispent. L’oxygène manque. les membres s’entremêlent, se tendent et retombent. Une sorte de douceur convenue permet de masquer l’indifférence, et un peu de tendresse pour combler le vide qui, cette nuit, recouvre les draps. Quelques étreintes entrecoupées de cigarettes et d’alcool. Un succédané d’amour éphémère à défaut d’autre chose, et quelque tendresse pour éviter les cauchemars. Rien de plus.

Tout le reste est ici

Publicités

~ par godschizo sur 12 janvier 2010.

10 Réponses to “Succédané de réalité”

  1. Moi aussi… j’aime!

  2. n’est-ce pas ? ^^

  3. Tiens tiens.

    Etrangement, j’aime aussi 🙂

  4. forcément ^^

  5. Ben non, pas « forcément » ! Tu sous-entends que je n’ai aucun esprit critique là.

  6. Lol ne monte pas sur tes grands chevaux maire de mon coeur, c’est quand même grâce à toi que j’ai trouvé cette grotte-là 😛

  7. Je ne monte nulle part ni sur rien, rassure-toi :p

    (je savais pas que tu avais découvert ce blog par moi didon!)

  8. mais si mais si, la blogosphère est un tissu très enchevêtré de liens pour moi 😛
    j’aurais pu louper ça mais thank god nath est dans la place ^^

  9. Je suis fière de toi, jeune Padawan.

  10. merci maître, je m’efforcerai de rester du bon côté de la force

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :