Unescapable

La puissance du verbe, de la diction, du son. Allitérations savoureuses dont je ne me lasse. Les images se succèdent au fil des méfaits, à chaque étape je n’y échappe pas, je m’en remets à toi jusqu’aux frissons. Incapable de me raisonner. Dans les tréfonds du moi ta voix chamboule l’établi, le convaincu. Tel une petite douleur délectable tu inondes le corps et le (mal)sain de l’esprit, brûlant les synapses qui ordonnent mon jugement. J’aurais beau courir vers un ailleurs toujours tu me rappellerais à toi. Je suis Ulysse, tu es la sirène. Tu me fais perméable, brises le cocon des certitudes avec des mots et des guitares. Chacune de tes phrases me renvoit à l’essence, tandis que les riffs imparables secouent les fondations. Je ne t’échapperai pas et ça me va.

Publicités

~ par godschizo sur 8 juin 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :