La frontière de l’aube

Oui, as usual, l’obsessionnelle que je suis tente de se farcir toute la filmographie de son nouveau héros. Une fois de plus c’est savoureux : des plans magnifiques, des acteurs justes. Dialogues moins enlevés qu’à l’habitude mais cela reste largement correct. Quant au scénario, difficile à dire ; quelque chose qui me dérange. C’est peut-être le but d’ailleurs.

L’avantage d’être à ce point obnubilée par le travail d’un individu est que cela permet de découvrir de nouvelles références, par chemins croisés. Je me remplis et me remplis, mais jamais plus je ne déborde, ne crache ni ne vomis ; j’ai d’ailleurs pour cela une théorie. En attendant le retour du soldat tristesse, j’accumule les savoirs, les émotions et les visions.

Publicités

~ par godschizo sur 13 mai 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :