Flesh mechanic

Depuis presque six ans, il m’accompagne. Suscite questions, émotions, frissons. Depuis la première écoute. Chaque fois, le palais s’assèche, la gorge s’enflamme, les cheveux s’hérissent, la chair se poule. Et puis plus rien, sevrage. Mais toujours il revient, plus puissant et fier que jamais, et je replonge. Toujours prête à me noyer. Jusqu’au bout il restera. Ce n’est pas un choix. C’est inéluctable. C’est mécanique.

Publicités

~ par godschizo sur 22 avril 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :