Like a blister in the sun

Il y a un courant d’air dans mon dos. Le vide s’est fait à mes alentours, je tâtonne, mes doigts cherchent mais ne trouvent que le rien. Bientôt, mon ombre elle-même cessera de m’enlacer. Mon cou délaissé s’offre aux affres du vent, à défaut d’un mieux plus chaud. Les parenthèses s’élargissent alors, toujours plus gorgées de sucre : je m’y love en attendant des nuits moins solitaires.

Publicités

~ par godschizo sur 26 janvier 2009.

3 Réponses to “Like a blister in the sun”

  1. Les nuits froides… La solitude, j’aime la voir exprimer par tes mots, je déteste la sentir.
    (tu dois être au courant, http://www.yellowtricycle.com mais on sait jamais 😉

  2. Han mais non j’étais pas au courant ! merci beaucoup ^^

  3. Vous avez le sens du rien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :