Moire c’est noir

La peur qui se pointe à chaque coup de téléphone. Et comme chaque fois c’est pire, le corps se tend de plus en plus à mesure qu’ils se multiplient. Pas envie qu’on nous cache des choses. Besoin de savoir. Même si c’est insoutenable. Ne pas attendre que tout s’amoncelle pour larguer la bombe des nouvelles, trop peur d’imploser. Dis-nous tout, et tant pis pour mes fringues trempées et le papier gaspillé. Chialer ne sert à rien, n’a jamais changé quoi que ce soit, mais il faut bien jeter quelque part ce qui taillade dangereusement le coeur et l’esprit.Ana, Mia et l’écorchée inconnue, comme les appelent leurs adeptes, ont désarmé les procréateurs. Les amoureux du premier cri sont sans défense face à ce qui menace leur pupille inconditonnelle. Abandon sociétal et bientôt cervical : les épaules s’affaissent sous le poids de la déchéance et de l’horreur. La mioche ne voit pas le mal. June s’empare peu à peu de son âme, mais elle ne la voit pas venir avec ses gros sabots. Ils font pourtant un de ces boucans ! Les gourous la squattent et elle fait ce qu’ils lui ordonnent. Elle se recroqueville peu à peu, prend de moins en moins de place, tandis qu’eux conquièrent un nouvel empire dans cette enveloppe charnelle décharnée. Lorsque ses dernières braises s’éteindront, le trio des Moires modernes la libèrera enfin et ira prospecter ailleurs, se repaître de chair fraîche dans d’autres esprits tortueux, avisés mais fragiles.
06/01/07
Publicités

~ par godschizo sur 2 mars 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :