Là, tu meurs

Boule venue du ventre
Tout droit au bord des lèvres.
Là tu meurs, inciser,
Ça dégorge mièvre.
Se diffuse l’acide.
Sous le nombril un abîme,
Impossible à remplir.
Bras gauche endolori,
À l’estomac cicatrices.
Mâchoire crispée, tempes affolées :
Une molaire dans le cervelet.
Poignet droit fébrile.
Jamais plus, rien n’entre.
Pas.
06/02/08
Publicités

~ par godschizo sur 2 mars 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :